Return to site

"Se forger un bon mental" : utile et possible pour tous !

Au fait, de quoi parle-t-on ?

"Qu’est-ce qu’être performant(e) dans le mental ?"

Le sport de haut niveau utilise le terme « mental » pour désigner la capacité à performer sous pression, à exprimer ses compétences, voire à se transcender sous pression. Il qualifie également un athlète qui tient son objectif malgré les obstacles rencontrés. Le «mental », comme son nom ne l’indique pas, est une affaire d’émotions !

Certains athlètes - de plus en plus nombreux en France - mettent en place un programme de développement de cette compétence, même si ces actions restent très diverses. Il est reconnu dans le sport de haut niveau que le stress, l’angoisse, la peur sont présentes dans les performances à enjeu. On sait également dans le milieu du sport de compétition que, dans une équipe, le mental est viral ! : un co-équipier peut transmettre son état générateur ou destructeur de performance aux autres. C’est très rapide.

Trouver des solutions pour surmonter cet envahissement d’émotions est donc crucial sous peine de rater, faire rater ses coéquipiers et/ou de se démobiliser.

"Etre performant dans le mental, c'est savoir agir sur son corps, ses émotions et ses pensées pour obtenir un état personnel interne qui permet de performer sous pression et tenir dans la durée".

 

Le « mental » : une compétence utile et accessible à chacun
Le « mental », c’est donc une compétence générique, applicable dans d’autres domaines que le sport. C’est une compétence utile pour réussir non seulement ses compétitions sportives mais aussi ses négociations à enjeux, ses présentations au board, ses entretiens de recrutement, ses auditions, ses concours et examens... Dans le sport, la musique, le business ou encore dans les projets personnels qui tiennent à cœur, maîtriser cette compétence contribue à performer.

 

Même si je maîtrise les aspects techniques, si je n’apprends pas à « gérer » mes émotions, je peux ne pas arriver à exprimer ce que je sais faire et cela peut me faire échouer. La maîtrise technique est indispensable. Le mental ne peut pas tout… Mais il est important d’arriver à dompter ses émotions afin qu’elles ne viennent pas enrayer un système huilé.

"Etre performant(e) dans le mental, c'est une compétence : cela signifie qu'en travaillant, je peux acquérir cette capacité. Cette croyance qu'avoir un mental fort ou un mental faible soit une donnée immuable est à combattre. En outre, la bonne nouvelle, c'est que les actions pour développer cette compétence sont accessibles à tous.

Comment renforcer son mental ?

Le résultat recherché c'est d'avoir pu exprimer son potentiel, d'être satisfait du soi qu'on a montré et d’arriver à persister malgré les obstacles rencontrés. "J'ai pu exprimer ma valeur" "j'ai fait ce que j'ai pu" " j'ai été moi". Et aussi "J'ai raté mais j'ai tout donné avec mes moyens du jour" ou "je n'ai aucun regret". "Je ne suis pas arrivé(e) à démontrer toutes mes capacités mais j'ai tenu et je me suis accroché(e) jusqu'à la fin" "j'ai échoué, je sais pourquoi et je vais agir différemment la prochaine fois "

Pour progresser, il est temps d’intégrer tête-cœur-corps dans cette quête de maîtrise de soi. Oui travailler le mental c'est une affaire de corps, de pensées et d'émotions, pas possible de saucissonner ! Le corps reflète les émotions, ces dernières étant aussi liées aux pensées. Agir sur le corps (respirer différemment, se mettre dans une posture affirmée et confortable, relâcher les tensions musculaires par exemple) induit aussi des émotions et des pensées. Alors oui agir sur son mental c'est agir sur ces 3 leviers pour obtenir un état personnel qui permet le mouvement et l'action souhaités.

Quand un golfeur professionnel expérimenté effectue son swing, au millimètre, il/elle prend le temps de régler les détails du geste et de la sensation corporelle souhaités. Il/Elle sait ressentir, sait dire ce qui se passe à l’intérieur de lui/elle-même. Mon niveau d’énergie ? Les émotions qui me traversent ? Où est dirigée ma pensée ? Se mettre dans une bonne sensation, dans de bonnes dispositions, c’est le corps, les pensées et les émotions qui sont dans le jeu. Cela nécessite une présence et une attention à soi immense.

La quête d’un bon mental, c’est être sur le chemin de la connaissance de soi, c’est oser et réussir à porter attention à soi.

Concrètement, quelles actions mettre en place pour être plus performant dans le mental ? A suivre dans le prochain article…

Marie de Saignes

Coach Mental et Leadership

www.mariedesaignes.com

Coach professionnelle certifiée ICF

Accréditée en coaching somatique

Formée à la psychologie du sport et à la préparation mentale

Ajouter un paragraphe ici.

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly